Restructuration du Collège Galilée – Lingolsheim

Lieu : Lingolsheim

Maître d’ouvrage : CEA Collectivité Européenne d’Alsace (anc. Conseil Départemental du Bas-Rhin)

Equipe de maîtrise d’oeuvre : GBA mandataire / CTE bet / SOLARES BAUEN bet / JOST bet / ES Services / ESP acousticien / C2BI économiste

Coût des travaux : 5.450.000 €ht / surface : 5 110 m²

Restructuration du Collège Galilée

Présentation du projet
La situation initiale : de graves problèmes structurels

Le bâtiment existant a été conçu dans les années 1993 par les architectes strasbourgeois George Heintz et Rexer. L’opération a consisté à restructurer le bâtiment existant construit et mis en service en 1995, et principalement à renforcer les structures béton existantes pour palier les graves défauts structurels, mis à jour à l’été 2014. Ces défauts ont nécessité la fermeture provisoire de l’établissement à la rentrée de septembre 2014. Depuis mars 2015 les collégiens sont redéployés dans un nouveau collège provisoire réalisé sur le site en structures modulaires. A l’issue des travaux, les collégiens ont réintégré les bâtiments du collège entièrement rénovés, le 6 janvier 2020.

Une rénovation structurelle importante

De graves problèmes de structure ont déclenchés l’opération, mais le maître d’ouvrage n’a pas voulu limiter son programme à une simple « réparation ». L’équipe de maîtrise d’oeuvre a donné corps à l’ambition de réaliser un collège quasi-neuf, qui améliore sa beauté initiale, en gommant les effets du temps et ceux de la force de gravité, … guidé par l’esprit ingénieux de Galilée. Le « corset métallique » au cœur même de l’édifice a été traité avec élégance derrière de nouveaux cloisonnements, pour ne pas impacter la clarté et la beauté initiale des lieux. Ce bâtiment répond maintenant aux plus récentes évolutions du confort technique, ainsi qu’à un renforcement thermique optimal.

Une meilleure organisation du collège

Les besoins de meilleure définition des lieux ont été recueillis à la lumière de plus de vingt ans de fonctionnement avec les enseignants. Dès les premiers moments de l’étude, début 2017, ils ont contribué à la définition de nouveaux espaces dans un dialogue fructueux pour organiser un lieu d’enseignement d’aujourd’hui. Des gains de surface ont été trouvés à l’intérieur même du collège. Plus de 320 m² ont été conquis sur les dégagements. Des classes ont été agrandies. Les locaux de la « Vie Scolaire » sont maintenant en relation avec l’entrée. Cette gestion optimale des flux se fait maintenant à partir d’un sas thermique par un nouveau préau.


%d blogueurs aiment cette page :